l'Église Évangélique de Dubai
l'Église Évangélique de Dubai
 
   
 
Articles de presse
Interview de Michel GALLON, Pasteur à Dubai aux Emirats Arabes Unis

Michel GALLON est Pasteur de l'Eglise Francophone établie sur Dubai aux Emirats Arabes Unis, membre de l'organisation FFMW (Firm Foundation Minitries Worldwide) qui a pour vocation d'établir des Eglises à travers le monde solidement fondées sur la Parole de Dieu.

Michel Gallon est un homme sensible à l'appel de Dieu, l'interview ci-dessous en témoigne.
Pasteur Malek
Propos recueillis par Didier Biava

Didier Biava: Michel GALLON, merci d’avoir accepté cette interview. Pouvez-vous en quelques mots vous présenter pour les visiteurs du Top Chrétien ?

Michel Gallon: Bonjour Didier, hé bien je vais me présenter. Je suis marié, père de deux enfants: un garçon, l'ainé, qui a rencontré le Seigneur adolescent et que j'ai eu le privilège de baptiser le jour de son engagement sur Aix en Provence; et une fille, elle aussi engagée avec le Seigneur, qui est mariée depuis cinq ans avec un étudiant de l'Institut de Théologie Francophone de Jérusalem et qui nous a donné il y a deux ans le privilège d'être grand-parents d'une petite fille prénommée Elyona. J'ai rencontré le Seigneur à la mi-mai 1980 à l’âge de trente ans, en même temps que mon épouse à la suite de la guérison miraculeuse de ses crises répétitives de tétanie ; nous avons été baptisés ensemble quelques semaines plus tard, le 28 juin 1980 très précisément, et nous avons reçu le baptême du Saint-Esprit, également ensemble, exactement 40 jours après, à quelques minutes d’intervalle! Depuis, nous servons le Seigneur de tout notre cœur dans les différentes assemblées qui ont balisé notre route de pèlerins sur cette terre. Très longtemps j’ai œuvré en tant que prédicateur, moniteur de l’école du dimanche, ou simple chrétien impliqué dans des activités annexes, et après un appel au ministère, remontant à 1994 qui n’avait pas pu se concrétiser à la dernière minute: j’ai attendu quatorze années avant d’être récemment propulsé dans le ministère dans le cadre de l’ouverture d’une œuvre à Dubai aux Emirats Arabes Unis. Ce ministère est à l’instigation de la communauté chrétienne indienne (Firm Foundation Ministies Wordwide) à laquelle nous sommes rattachés ici, et à qui le Seigneur a mis à coeur des Pasteurs fondateurs, la nécessité d’ouvrir une église évangélique destinée à la communauté française. Je dois avouer qu’avant d’accepter cette proposition je me suis vraiment interrogé sur mes capacités à bien mener cette mission pour le Seigneur, car la tâche est difficile, non pas dans le sens où le pays est hostile à l’évangile; bien au contraire: mais tout simplement devant l’hostilité des autorités françaises qui refusent de communiquer l’identité de nos compatriotes présents ici aux Emirats, qui sont autour de 7500 sur Dubai et 2500 sur Abou Dabi.

Didier Biava: Vous êtes Pasteur missionnaire à Dubaï dans les Émirats arabes unis, pourquoi êtes-vous parti là bas?

Michel Gallon: Il est vrai qu'à priori, partir au Moyen Orient fait peur. Les medias focalisent sur l’instabilité qui règne dans plusieurs régions de cette partie du monde. Aussi, quand j’ai dû partir à la demande de ma société en 2003, je ne me suis pas vraiment posé de questions car j’avais pu vérifier entre temps que le pays était tolérant, que les chrétiens étaient très bien considérés, mieux qu’ailleurs, que la bible était en vente libre, et qu’il n’y avait pas de risques majeurs d’attentats comme dans certains autres pays (y compris en Occident). Par ailleurs, ce départ était l’aboutissement d’une prophétie qui m’avait été donnée personnellement à deux reprises quelques années plus tôt, alors que j’avais complètement et volontairement oublié mon appel à servir Dieu. J’avais mis cela entre parenthèses, dans un coin de ma mémoire; Aussi, quand au second jour de mon premier séjour sur Dubai, je me suis retrouvé dans un endroit absolument identique à ce qui m’avait été prophétisé, je me suis empressé d’appeler mon épouse pour lui expliquer qu’il fallait qu’elle s’attende à venir habiter dans ce pays car c’était le pays que le Seigneur nous avait donné. Il est certain que j’accorde depuis ce moment là une écoute extrêmement attentive à la prophétie biblique.

Par ailleurs, je peux vous témoigner qu’aux Emirats Arabes Unis la vie est très proche de la vie Occidentale, plus moderne que celle que nous connaissons en Europe, plus sécurisée également car mieux surveillée, sans présence policière apparente, et agréable pour qui ne souffre pas de la chaleur. La période la plus difficile étant celle s’étalant de Juin à Octobre où l’humidité très importante mêlée à la chaleur élevée rendent tout effort particulièrement pénible. C’est un climat tropical ! Moyenne des températures l’été : autour de 46/48°C avec 80 à 95% d’humidité; l’hiver 16/20°C avec 20 à 40 % d’humidité. Moins d’un mois de pluie par an réparti sur l’hiver, mais du vent et des tempêtes de sables. Voila pour le décorum.

Didier Biava: Quel est le climat spirituel sur Dubaï ? Avez-vous des facilités et des ouvertures dans l'évangélisation?

Michel Gallon: Il règne un très bon climat spirituel aux Emirats Arabes Unis, que ce soit sur Dubaï ou sur Abou Dabi la capitale; les émiriens sont des croyants très respectueux de leur religion et très ouverts aux choses de Dieu. Il est ainsi très facile de parler de Dieu en toutes circonstances; il y a un profond respect pour l’autre et une totale liberté de culte pour les principales religions monothéiques ; vous allez être surpris d’apprendre que les églises évangéliques de toutes confessions et de toutes langues, se comptent par centaines car l’Asie est très présente, des Philippines à la Chine en passant par l’Inde, la Malaisie ou la Thaïlande. Oui, vous avez bien lu: par centaines, dont certaines comprennent plusieurs milliers de membres ! Il est donc courant de côtoyer des chrétiens dans chaque lieu de travail, de recevoir des emails parlant de Jésus en anglais principalement car c’est la langue des affaires, mais le milieu officiel français est réticent voire allergique à l’idée même d’annoncer l’ouverture de la première église évangélique francophone des Emirats Arabes Unis ! C’est regrettable mais c’est ainsi; l’Alliance Francaise de Dubai préfère promouvoir la sophrologie que d’informer nos compatriotes de l’existence même d’une église, qu’elle soit catholique, orthodoxe, ou protestante ! Je vous demande de prier pour que les attitudes changent à l’avenir.

Face à cette montagne et à cet immobilisme, l’Internet est un moyen puissant pour communiquer rapidement; c’est pourquoi, connaissant depuis longtemps le Top Chrétien à travers un ami de longue date Michaël Foucault - qui participe activement à son développement, j’ai sollicité l’autorisation d’avoir un lien officiel sur notre site internet www.eglisededubai.org avec la France, à travers vous, afin que chaque chrétien fasse connaitre à ses proches qui habitent sur Dubai ou aux Emirats Arabes Unis, qu’une Eglise Evangélique est née, qui ne demande qu’à se développer. Par ailleurs ceux qui chercheraient à s’expatrier vers les Emirats Arabes Unis trouveront chez nous un point de chute où se rafraichir spirituellement dans la langue de Molière. Enfin, nous avons également entrepris une démarche auprès de la Fédération Protestante de France à travers sa branche gérant les églises françaises de l’étranger, dans le but d'obtenir une reconnaissance officielle, ce qui facilitera à l’avenir les relations avec les autorités françaises.

Didier Biava: Pouvez-vous nous dire combien de chrétiens se réunissent au sein de votre communauté et si elle grandit ?

Michel Gallon: Pour l’instant, la branche française de (Firm Foundation Ministies Wordwide) est embryonnaire. Nous recensons trois familles chrétiennes dont deux sont d’origine indiennes mais parfaitement bilingues, composées d’adultes, d’adolescents universitaires (dont un à la Sorbonne d’Abou Dabi), et d’enfants en âge scolaire. Nous nous réunissons chaque Samedi matin de 10h30 à midi et nous avons le privilège d’avoir déjà une pianiste sur synthétiseur et trois choristes chantant en français ! Nous avons également une autre famille française qui s’approche du Seigneur, le fils cadet ayant fait des expériences de délivrance après avoir approché par copinage le monde de la magie noire. Il a testé la puissance de Dieu et lit maintenant sa bible . Dieu m’avait donné Zacharie Ch. 4 v.10 comme thème de la prédication le jour de l’inauguration : nous vivons ce temps de l’enfantement qui va prendre un peu de temps avant de donner naissance à une communauté que nous voudrions voir aussi importante que celle de l’église mère ( Dubai City Church ) qui, partant de vingt membres il y a neuf ans, en compte maintenant autour d’un millier avec sept Pasteurs secondaires!

En tout cas, nous remercions déjà Dieu pour sa fidélité et sa bonté à notre égard, car grâce à notre site internet (que je vous invite à visiter), et à Connaitre Dieu.com, une jeune femme du Burkina Faso a rencontré le Seigneur. Comme quoi les chemins de Dieu sont impénétrables, et bien loin de nos pensées humaines. Enfin, pour finir, si vous souhaitez venir nous rendre visite vous serez toujours les bienvenus, l’hiver étant notre haute saison touristique.

Je remercie encore une fois tous ceux qui me donnent l’occasion de faire connaitre le royaume de Dieu dans ce pays. Que Dieu manifeste sa gloire dans cette nation à tous ceux qui le cherchent d’un cœur sincère et que Dieu continue de bénir les actions et équipes du Top Chrétien et de ConnaitreDieu.com.

© 2008 L'Église Évangélique de Dubai. All rights reserved